En privé, PlayStation ne semblait pas du tout préoccupé par l’exclusivité Xbox pour Call of Duty.

En privé, PlayStation ne semblait pas du tout préoccupé par l’exclusivité Xbox pour Call of Duty.

Sony ne s’est jamais sérieusement inquiété de perdre l’accès à Call of Duty si Microsoft achetait Activision Blizzard, a suggéré un e-mail explosif révélé la nuit dernière.

Le message, envoyé par le patron de PlayStation, Jim Ryan, a été cité à comparaître par Xbox hier soir alors que la Federal Trade Commission des États-Unis commençait son audience sur la tentative d’achat de Microsoft par Activision Blizzard pour 68,7 milliards de dollars.

“Ce n’est pas du tout un jeu exclusif”, a écrit Ryan dans un e-mail à l’ancien patron de PlayStation Europe, Chris Deering. “Ils pensent à quelque chose de plus grand que ça.

Newscast : Nintendo indique clairement qu’il y a encore de la vie sur Switch, tandis que Microsoft trouve un moment opportun pour augmenter les prix.

“Je suis presque sûr que nous continuerons à voir COD sur PlayStation pendant de nombreuses années à venir”, a-t-il déclaré. « Nous irons bien. Nous irons plus que bien.

Le message a un ton bien différent de la position publique de Sony sur la propriété d’Activision Blizzard par Microsoft et des arguments qu’il a présentés aux régulateurs du monde entier jusqu’à présent.

Ici au Royaume-Uni, Sony a déclaré à l’Autorité de la concurrence et des marchés en septembre de l’année dernière que “donner à Microsoft le contrôle des jeux Activision comme Call of Duty” avait “des implications négatives importantes” pour les joueurs et “l’avenir de l’industrie du jeu”.

En mars de cette année, PlayStation a déclaré qu’elle “ne pouvait pas se protéger contre la perte de Call of Duty” et que l’accord devait être interrompu pour protéger la capacité de PlayStation à rivaliser avec Xbox à l’avenir.

Et dans une autre déclaration révélatrice, Sony a suggéré que Microsoft pourrait aller jusqu’à publier une version inférieure de Call of Duty pour PlayStation “où les bogues et les bogues n’apparaissent que dans le niveau de jeu final ou après les mises à jour ultérieures”.

Le régulateur britannique a finalement décidé de bloquer l’offre de Microsoft pour acheter Activision Blizzard, bien qu’en raison de préoccupations concernant l’avenir du jeu en nuage plutôt que le retrait de Call of Duty de la PlayStation.

Sur cette question, Sony n’a finalement pas réussi à convaincre les régulateurs britanniques et européens continentaux que Microsoft envisageait sérieusement un avenir pour Call of Duty sans PlayStation à bord.

Pour sa part, Microsoft a offert des assurances répétées qu’il continuerait à publier des jeux Call of Duty sur les consoles PlayStation.

“Tant qu’il y aura une PlayStation à expédier, notre intention est de continuer à sortir Call of Duty sur PlayStation”, a déclaré le directeur de Xbox Phil Spencer l’année dernière, “similaire à ce que nous avons fait sur Minecraft depuis que nous avons commencé. ” Il en était propriétaire.”

L’offre de Microsoft pour obtenir le soutien de la FTC pour le règlement d’Activision Blizzard a commencé devant le tribunal hier soir, le détenteur de la plate-forme affirmant qu’il avait “perdu la guerre des consoles”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*