Le patron d’Embracer refuse de commenter le sort de Knights of the Old Republic Remake

Le patron d’Embracer refuse de commenter le sort de Knights of the Old Republic Remake

Le patron d’Embracer, Lars Wingefors, reste discret sur l’état actuel du remake de Star Wars : Knights of the Old Republic.

Lors d’une récente présentation des résultats du conglomérat suédois, on a demandé à Wingefors ce qu’il pensait du remake de Star Wars : Knights of the Old Republic. Pour rappel, ce remake a été annoncé pour la première fois en 2021.

Cependant, plutôt que de faire le point sur son sort, le PDG a simplement déclaré : « Je remarque que tout ce que je dis à ce sujet fait la une des journaux, c’est donc mon seul commentaire. »

Newscast : Qui devrait jouer dans The Legend of Zelda : The Movie ? Regarder sur YouTube

Beaucoup sont impatients d’en savoir plus sur le remake des Chevaliers de l’Ancienne République, surtout compte tenu de son développement tumultueux.

Après de nombreuses fuites et rumeurs, Aspyr et Sony ont officiellement dévoilé leur remake de Star Wars : Knights of the Old Republic il y a un peu plus de deux ans. À cette époque, il était dit que le prochain jeu Star Wars était en train d’être refait “à partir de zéro” et qu’à son lancement, il sortirait en tant que console chronométrée exclusive pour PlayStation 5. Il serait également disponible sur PC.

Mais malgré beaucoup d’enthousiasme et d’espoir de la part de la communauté Star Wars suite à son annonce, le remake de Knights of the Old Republic a été confronté à une série de revers.

En mai 2022, Embracer, la société mère d’Aspyr, a révélé que Saber Interactive s’était associé à Aspyr pour travailler sur le remake. Puis, quelques mois plus tard, des rapports indiquaient que le remake de Star Wars Knights of the Old Republic était « en sérieuse difficulté ». Cela incluait le mot selon lequel le remake avait été “retardé indéfiniment”.

En août de l’année dernière, il a été signalé qu’Aspyr avait en fait été complètement retiré du projet. À cette époque, il était dit que les responsabilités de développement avaient été confiées à l’un des studios d’Europe de l’Est de Saber Interactive.

Le remake de Knights of the Old Republic a de nouveau fait la une des journaux plus récemment, lorsque sa bande-annonce et les mentions du jeu sur les réseaux sociaux ont été progressivement supprimées d’Internet. Sony a déclaré que la raison de ces suppressions soudaines était due à un problème de licence musicale et a qualifié les étapes de « normales ».

Inutile de dire que beaucoup s’inquiètent du sort du remake de Knights of the Old Republic, et le dernier commentaire de Wingefors n’a pas fait grand-chose pour renforcer la confiance.

Mais il avait raison. Cela a fait la une des journaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*