Revue Misericorde: un mystère de meurtre captivant se déroulant dans un couvent médiéval

Revue Misericorde: un mystère de meurtre captivant se déroulant dans un couvent médiéval

quelques heures dans Miséricorde : Tome 1Un roman visuel de mystère de meurtre se déroulant dans un couvent en Angleterre en 1482, les religieuses discutent du processus d’abattage des canards pour leur repas du soir.

Pas exactement un argument logique, du moins, pas pour Flora, qui est juste en train de déconner avec sa consoeur nonne Eustache. Después de que Eustace les asegura a todos que no le resulta difícil matar patos: “No son un gran rival para mí, si soy honesto”, Flora responde preguntando: “¿Cuántos patos se necesitarían antes de ti? ¿Crees que perderías? Y même si Miséricorde n’a pas de doublage, ne s’appuyant que sur des dessins et de l’art en noir et blanc, ne peut que entendre le ton têtu que ce n’est pas un débat dans la réponse d’Eustache : « Je pourrais battre tous les canards. Ce n’est tout simplement pas un problème pour moi.”

Mais ce n’est pas un canard qui a été tué. C’est la libre penseuse la plus fougueuse du couvent, Sœur Catherine, qui vient d’être retrouvée morte. Et pour au moins un de ces personnages, Catherine n’était pas à la hauteur de à eux.

Ce troublant et parfois assez humoristique (comme le montre le débat sur l’abattage des canards) se déroule principalement à travers les yeux de la pieuse et naïve Hedwige, qui au début de Miséricorde c’est l’Ancre du couvent. Cela signifie que, de son propre choix, elle a passé ses années de formation enfermée dans une cellule, servant de source supposée «neutre» de connaissances à tous les demandeurs de conseils spirituels, car elle s’est entièrement consacrée à la lecture des Écritures et des religions. littérature. . Elle ne connaît que la voix de ceux qui lui ont rendu visite, et bien qu’elle les conseille dans les moments de grande vulnérabilité, elle ne sait presque rien d’eux, ni des gens et de la société en général.

Image : XEECEE via Polygon

Moira regarde de travers alors qu'elle marche entre les bâtiments du couvent de Misericorde et dit :

Image : XEECEE via Polygon

Dans une image du point de vue d'Hedwige alors qu'elle regarde autour d'elle toutes les religieuses assises sur les bancs, elle balbutie :

Image : XEECEE via Polygon

Malheureusement pour Hedwige, sa position au couvent signifie qu’elle est la seule personne qui Non assassiner sa soeur Catalina. C’est pourquoi la Mère Supérieure la sort de la familiarité simple mais sereine de sa cellule, obligeant Hedwige à jauger secrètement les quelques membres du couvent pour tenter de découvrir l’identité de l’assassin de Catherine.

Miséricorde c’est un roman visuel dans le vrai sens du terme : il n’y a pas de choix de joueur, pas de dialogue de branchement ; il s’agit simplement de cliquer et de lire l’histoire au fur et à mesure qu’elle se déroule. Seul le premier volume du jeu est sorti sur Steam jusqu’à présent, le mystère n’a donc pas encore été résolu. Cependant, il a déjà atteint le sommet de ma liste personnelle de jeux préférés de l’année en raison de la profondeur de ses personnages et des rebondissements tordus, parfois même surnaturels, de son mystère de meurtre.

Hedwig lève les yeux pour voir une silhouette masquée la regardant depuis un couloir à l'étage du couvent.  L'image est sous-titrée avec le monologue interne d'Hedwige :

Image : XEECEE via Polygon

Il est rare de voir une distribution aussi bien développée et caractérisée, en particulier dans un mystère de meurtre, un genre qui repose souvent sur les tropes et la sténographie. Au début, en voyant l’art en noir et blanc montrant toutes les religieuses vêtues de robes (évidemment) identiques, je me demandais comment j’allais réussir à retrouver tous les suspects. Mais je ne me suis pas inquiété pendant longtemps. Chaque religieuse a sa propre voix distincte et son propre ensemble de secrets, étroitement gardés par la Mère Supérieure, Hedwige et les autres.

Dès que j’ai joué cette salve d’ouverture inoubliable, Miséricorde : Tome 1Je suis allé directement au solo Patreon du développeur et je suis devenu un abonné payant, car je savais que j’aimerais jouer 2ieme volume dès qu’il était disponible. Miséricorde Il est disponible sur Steam et itch.io.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*