Test du moniteur OLED 48 pouces Innocn 48Q1V : étonnamment puissant pour une utilisation sur PC

Test du moniteur OLED 48 pouces Innocn 48Q1V : étonnamment puissant pour une utilisation sur PC

L’Innocn 48Q1V à 1099 $ coche beaucoup de cases pour moi. Il s’agit d’un moniteur PC OLED 4K avec entrées DisplayPort et HDMI 2.1, une finition mate et un taux de rafraîchissement qui culmine à 138 Hz – oh, et il est gigantesque à 48 pouces. En tant que fan de la technologie OLED dans le salon, j’avais hâte d’en adopter un comme moniteur de PC – et de découvrir si je pouvais l’utiliser comme un écran LCD ordinaire sans me soucier du burn-in. Un mois plus tard, j’ai des résultats préliminaires à partager.

Pour tester le 48Q1V, je n’ai pris aucun coup et je l’ai utilisé comme n’importe quel autre moniteur de jeu PC haut de gamme – cela signifie des paramètres de luminosité élevés, pas de masquage automatique de la barre des tâches, pas de thèmes sombres et pas de fonds d’écran vierges. Le 48Q1V a vu beaucoup d’utilisations d’Adobe Premiere lors de ces tests, avec des heures d’imagerie statique, et j’ai également testé une large gamme de jeux en HDR et en SDR pour évaluer ses performances sur ce front. Les résultats sont extrêmement positifs – mais il y a aussi quelques mises en garde.

Le 48Q1V est basé sur l’un des panneaux OLED de la taille d’un téléviseur de LG et est livré dans un boîtier de la taille d’un téléviseur, mais le reste de la conception est complètement différent avec une barre de haut-parleur recouverte d’un tissu gris doux. En dessous, il y a cinq boutons de réglage et un interrupteur d’alimentation ; une télécommande est également fournie pour modifier les paramètres. Il existe également un support réglable en hauteur, inclinable mais non pivotant, ainsi qu’un support VESA 200×200 via une plaque d’adaptation pour le montage mural. J’ai essayé de le fixer à mon bras de moniteur Ergotron, mais bien sûr, il était trop lourd pour être soutenu.


Examen du moniteur OLED Innocn de 48 pouces

La barre de son donne un peu d’identité visuelle au moniteur, tandis que la colonne d’entrées à l’arrière offre un accès facile.

L’arrière du moniteur est tout aussi minimaliste, avec une entrée DisplayPort 1.4, trois entrées HDMI 2.1, des ports USB-A et USB-C (ce dernier avec une alimentation de 65 W) et une sortie audio de 3,5 mm. Il existe également un connecteur d’alimentation C5 avec une alimentation intégrée qui est pratique ainsi que deux bandes de LED RVB le long des côtés gauche et droit de l’écran avec plusieurs modes d’éclairage. C’est un beau moniteur, mais la barre de haut-parleurs fixée en permanence ajoute à la hauteur et peut ne pas être au goût de tout le monde, bien qu’elle produise des résultats largement supérieurs aux haut-parleurs de moniteur intégrés typiques avec une clarté raisonnable et même certains bas de gamme. représentation.

En fait, l’utilisation du moniteur était initialement écrasante en raison de sa portée de 48 pouces, et venant d’un moniteur ultra-large incurvé, il avait même l’air convexe au début. Une fois que je m’y suis habitué, j’ai aimé qu’il soit suffisamment grand pour profiter d’un véritable 3840×2160 à une mise à l’échelle de 100%, ce qui se traduit par beaucoup d’espace de bureau à votre disposition. J’ai également apprécié qu’Innocn ait opté pour une finition mate sur le panneau, lui conférant une esthétique plus semblable à celle d’un moniteur LCD et minimisant les reflets sans affecter négativement la reproduction des couleurs.

La qualité d’image à première vue est superbe. En tant qu’écran OLED, ce moniteur offre des niveaux de noir parfaits avec des couleurs éclatantes et une réponse instantanée des pixels. J’ai conservé le même fond d’écran entre mon LCD et cet écran OLED et, instantanément, la profondeur de la dalle a transformé ma perception du bureau grâce à ses niveaux de noir d’encre. Tout semble plus frappant que ce à quoi j’étais habitué, et j’adore ça.

Innocn 48Q1V

Ceci est un grand moniteur.

Le seul inconvénient de l’utilisation d’un panneau LG OLED comme moniteur est sa structure de sous-pixels WRGB qui n’est pas bien gérée par la fonction ClearType de Windows 11. Cela signifie que certaines combinaisons de texte/couleur peuvent sembler légèrement moins nettes qu’elles ne le devraient en pratique, et Microsoft devrait spécifiquement prendre en charge WRGB pour que cela soit résolu. Je ne l’ai pas trouvé trop distrayant, même à une distance de visualisation normale, mais c’est quelque chose que vous remarquerez peut-être avec certaines combinaisons de couleurs telles que les reflets jaunes.

Une autre considération est que, tout comme les OLED de LG, lorsque les images statiques restent à l’écran, le moniteur s’assombrit légèrement pour éviter les brûlures potentielles. Vous pouvez vaincre cela via le mode service sur les appareils LG, bien qu’ils ne le recommandent pas, mais je n’ai pas encore découvert d’option similaire pour que le moniteur Innocn désactive la gradation automatique. Je n’ai trouvé cela que légèrement distrayant lors de la saisie dans Microsoft Word – c’est ici que j’ai remarqué que l’écran devenait plus sombre avec le temps, probablement en raison d’un manque de mouvement. Le 48Q1V comprend également une fonction d’économiseur d’écran automatisé et une orbite de pixels, et je soupçonne que ce sont ces deux fonctionnalités qui lui permettent de bien fonctionner en tant que moniteur. Fondamentalement, après un court laps de temps, lorsqu’il n’y a aucun mouvement à l’écran, le moniteur passe en mode économiseur d’écran avec une zone de texte en orbite. L’idée est qu’il peut protéger l’écran des heures d’images statiques sans nécessiter aucun effort de la part de l’utilisateur. Je n’ai jamais éteint le moniteur lorsque je m’éloignais, il gère cela tout seul – retournez à votre bureau et il est prêt à fonctionner instantanément.

La gradation automatique et la disposition des sous-pixels WRGB sont essentiellement les deux principaux inconvénients de l’utilisation d’un panneau LG OLED dans une configuration de moniteur, mais ils sont loin d’être décisifs car, lorsqu’il s’agit d’autres aspects de la qualité d’image, cette qualité OLED brille à travers.

Cette vidéo de remake de System Shock a été produite sur l’Innocn 48Q1V, où je me suis amusé à jouer à travers le jeu avec des niveaux de contraste OLED, de vivacité des couleurs et de clarté de mouvement.

Avec ces précautions forcées en place, il ne faut pas s’étonner qu’il ait survécu indemne. J’ai utilisé des écrans entièrement blancs et gris pour rechercher les imperfections et n’ai trouvé aucune preuve de rétention d’image ou de brûlure. La rétention d’image temporaire se produit sur mon téléviseur LG CX OLED, donc je suppose que ce moniteur utilise un panneau plus récent qui est encore moins sensible. En conséquence, je me sens à l’aise de recommander ce moniteur pour une utilisation normale du PC, car le risque de tout type de brûlure semble minime et n’oblige pas l’utilisateur à prendre des mesures spécifiques. Vous pouvez l’utiliser comme n’importe quel moniteur LCD sans problème, ce qui est fantastique.

Lorsque je joue, l’amélioration de la qualité d’image par rapport à mon moniteur LCD IPS ne peut pas être surestimée. Le contraste est plus riche, les couleurs plus vives et la clarté du mouvement grandement améliorée. Au cours de cet examen, j’ai produit la vidéo du System Shock Remake de Nightdive et cela s’est avéré être le point de comparaison parfait. Le jeu semble tellement plus immersif lorsqu’il est garé devant un écran avec des niveaux de noir appropriés. Ce qui m’a vraiment surpris, c’est la facilité avec laquelle ce moniteur gère le contenu presque noir – les détails des ombres sont impeccables.

Le moniteur prend en charge jusqu’à 138 Hz comme taux de rafraîchissement maximal, mais j’ai principalement utilisé 120 Hz pour éviter les saccades lors de la lecture vidéo. VRR est pris en charge, avec AMD FreeSync Premium, mais il n’est pas certifié G-Sync – j’ai donc dû cocher une case supplémentaire pour utiliser VRR avec un RTX 4090, qui fonctionnait très bien. Le HDR est également pris en charge et très utile pour les jeux, mais son activation désactive la plupart des paramètres du moniteur. Heureusement, à l’aide d’un colorimètre i1 Display Pro, j’ai déterminé que les valeurs RVB étaient toujours dans une plage acceptable avec juste une légère poussée bleue. La netteté semble également être légèrement augmentée en mode HDR – pas perceptible dans la plupart des contenus mais évidente dans les polices système Windows.



En cherchant des photos de ce moniteur, j’ai découvert un communiqué de presse désignant le 48Q1V comme le meilleur choix pour “Steam Deck 2”. Qu’est-ce qu’Innocn sait que nous ignorons ? !

Lors de l’évaluation des performances d’un panneau OLED en HDR, il faut mesurer à la fois les petits reflets et la luminosité du champ complet. Les performances de mise en évidence sont inférieures aux téléviseurs OLED typiques que j’ai testés avec un petit motif de test de fenêtre de 2% produisant environ 450 nits de luminosité. Le champ complet de blanc, cependant, réduit cela à 143 nits, ce qui est comparable aux téléviseurs OLED récents. En tant que moniteur PC, les résultats sont toujours très bons lors de l’utilisation de contenu réel et, grâce aux niveaux de noir parfaits, le contraste semble adéquat. Les performances de luminosité SDR sont raisonnables avec une mesure de fenêtre maximale de 2% atteignant 333 nits avec un blanc plein champ fournissant 113 nits.

Malgré des chiffres quelque peu moyens, les performances du moniteur sont toujours solides dans la pratique grâce à sa technologie sous-jacente, qui est ce qui compte le plus. Toute perte de luminosité est rapidement contrée par un contraste sans faille. Si vous voulez que votre écran soit aussi lumineux que possible lorsque vous utilisez votre bureau et que vous ne vous souciez pas des niveaux de noir, un écran LCD reste le meilleur choix global.

Une question qui m’est venue à l’esprit lors de cet examen est la suivante : qu’est-ce qui en fait un moniteur plutôt qu’un téléviseur ? Cela présente de multiples avantages, notamment une entrée DisplayPort 1.4 appropriée, qui est souvent préférable à HDMI pour les utilisateurs de PC, en particulier ceux qui ne disposent pas de cartes graphiques compatibles HDMI 2.1 ou qui souhaitent maximiser le taux de rafraîchissement. Pour mon cas d’utilisation, cela signifie que la résolution la plus élevée signalée par le moniteur est de 3840×2160, plutôt que le 4096×2160 que vous pouvez voir lorsqu’il est connecté à un téléviseur LG – qui ne correspond pas à la grille de pixels du moniteur mais est parfois sélectionné automatiquement par Jeux PC.

L’interface intégrée a également ses avantages et ses inconvénients – avec une conception rudimentaire, les efforts d’Innocn sont à la traîne des marques de jeux grand public, mais au moins le menu est plus rapide à utiliser que celui de votre téléviseur intelligent moyen grâce à sa simplicité. Il y a encore quelques outils utiles ici, y compris quatre préréglages de couleurs : le mode standard avec une personnalisation complète de l’utilisateur, ainsi que les modes sRGB, Adobe RGB et DCI-P3. Il existe également des ajustements pour la netteté, l’équilibre des ombres et la faible lumière bleue, ainsi que la teinte, la saturation et une option de luminosité dynamique. Je recommande de laisser la netteté à zéro pour éviter les contours et de garder la balance des ombres par défaut. Le mode sRGB produit d’excellents résultats précis à condition que vous laissiez le paramètre Contraste à 50.

La caractéristique la plus intrigante est le mode de luminosité étiqueté, qui contrôle la réponse du limiteur de luminosité automatique (ABL). Le mode Highlight permet au panneau d’atteindre un niveau de luminosité beaucoup plus élevé, mais cela se traduit également par un ABL plus agressif, ce que j’ai trouvé gênant pour une utilisation sur ordinateur. Le réglage du mode normal, à l’inverse, limite la luminosité maximale du panneau mais offre une luminosité plus constante.

Il existe également un support pour un mode écran partagé, qui vous permet d’utiliser une deuxième entrée de votre choix dans une configuration divisée ou image dans l’image. J’ai trouvé cela utile compte tenu de la taille du moniteur, par exemple lors de la capture d’un jeu à partir d’une source externe, j’ai pu utiliser la fonction pass-through de ma carte de capture pour envoyer le signal direct à l’entrée HDMI du moniteur. Je pouvais alors voir cette image et jouer au jeu sans décalage d’entrée supplémentaire ni autres problèmes liés à la capture de séquences. Soigné.


Enfin, il existe également des bandes RVB le long des côtés gauche et droit du moniteur qui sont étonnamment configurables, avec des options pour correspondre à la couleur dominante du contenu que vous visualisez. Lors de la lecture de System Shock, j’ai apprécié la projection de riches teintes violettes contre le mur derrière le moniteur. Je ne suis pas un grand gars RVB mais c’est une bonne idée et peut être désactivé si vous le souhaitez.

L’expérience a été généralement excellente, comme vous pouvez le supposer à ce stade de l’examen, mais j’ai quelques lentes supplémentaires à choisir concernant l’expérience utilisateur globale. Premièrement, ce moniteur ne prend pas en charge toute forme d’insertion de cadre noir, ce qui est un énorme manque, car nous savons que ce panneau LG peut bien le gérer. Certes, BFI n’est généralement pas possible lorsqu’il est combiné avec VRR, c’est ainsi que la plupart des gens utilisent ce moniteur, mais j’aurais préféré l’option. Deuxièmement, et plus curieusement, le moniteur est étrangement lent lorsqu’il s’agit de changer de résolution, prenant environ sept secondes à chaque fois. Bien que ce ne soit certainement pas un facteur décisif, j’ai trouvé cela légèrement ennuyeux lors de la modification des paramètres de certains jeux et c’est quelque chose à considérer.

Donc, après cette période de test, je dirais que l’expérience d’utilisation d’un OLED grand format comme moniteur PC est positive. Vous obtenez une belle image avec une tonne d’espace sur l’écran, et l’image est bien plus attrayante que n’importe quel moniteur LCD que j’ai utilisé – tout simplement excellent pour les jeux et les films. Le 48Q1V se comporte également comme un moniteur PC et son panneau OLED ne nécessite aucun soin supplémentaire de la part de l’utilisateur. Cependant, la fonction de gradation automatique est parfois ennuyeuse, et j’aimerais voir un système de menu plus robuste avec des fonctionnalités telles que l’insertion de cadres noirs. Ce n’est bien sûr pas le seul moniteur OLED de 48 pouces sur le marché, et je suis également intéressé à les tester, mais pour l’instant, je serais parfaitement heureux d’utiliser le 48Q1V comme pilote quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*