Ubisoft Massive nous parle du monde ouvert “unique” de Star Wars: Outlaws

Ubisoft Massive nous parle du monde ouvert “unique” de Star Wars: Outlaws

Ubisoft nous a donné un bon aperçu de Star Wars: Outlaws lors de sa grande conférence Ubisoft Forward aujourd’hui, montrant son dernier scélérat Kay Vess en action. Mais nous avons également eu un peu plus de temps avec elle à huis clos à Los Angeles cette semaine, où nous avons vu la nouvelle procédure pas à pas étendue d’une mission à l’avance et avons parlé avec Navid Khavari, directeur narratif des Outlaws et directeur du jeu. Mathias Karlson, qui nous en a parlé un peu plus en détail.

Comme vous l’avez probablement déjà vu, Outlaws est un “jeu d’aventure et d’action en monde ouvert à un joueur” qui se déroule dans l’année entre The Empire Strikes Back et Return of the Jedi – en particulier au lendemain de la bataille de Hoth. La configuration de base, nous dit-on, est que Kay sort du mauvais côté d’un travail qui a mal tourné et doit se sortir des ennuis en broyant des crédits pour les gangs de la pègre et en essayant de réussir “l’un des les plus grands braquages ​​que la galaxie ait jamais vus.”

Cette configuration est un peu familière. Entre Rogue One, Solo et maintenant Andor, il y a eu quelques histoires sur les braquages, les scélérats et les enfers criminels dans le monde de Star Wars de Disney, mais surtout, c’est une configuration remarquablement similaire à celle de Project Ragtag, le jeu Amy Hennig travaillait pour Visceral d’EA, avant qu’il ne soit notoirement annulé en 2017.

Selon Khavari, c’est une pure coïncidence. Lorsqu’on lui a demandé si c’était quelque chose que Lucasfilm Games ou Disney recherchaient spécifiquement, il a répondu tout simplement: “Non – certainement pas.”

“C’était vraiment, quand nous avons atterri sur ce fantasme de scélérat, puis quand nous leur avons parlé de cette époque, il s’agissait vraiment de voir que – en particulier Massive, en tant qu'”experts du monde ouvert”, c’est le pain et le beurre. Il s’agit de construire des histoires mondiales, d’avoir le voyage d’un héros et un protagoniste naviguant dans ce monde ouvert. Lucasfilm était tellement excité de se lancer et d’en parler sous cet angle.

C’est ce fantasme du monde ouvert – et en particulier le type de transitions fluides que nous avons vu avec leur démo – qui, selon Khavari, a rendu Lucasfilm accroché à l’idée. Comme il l’a dit, “être capable de raconter l’histoire d’un scélérat émergent à travers le spectre d’un monde ouvert, être capable d’aller dans une cantine pour traîner avec des impériaux et des syndicats criminels, être capable de s’aventurer dans le monde ouvert et montez sur votre speeder et lancez-vous dans des poursuites, faites des sauts tout ça, puis sautez dans votre vaisseau spatial avec ND-5 et explosez dans la galaxie, frappez l’hyperespace quand vous voulez. C’est le genre de chose avec laquelle ils étaient si excités de travailler nous.”

Voici la procédure pas à pas du gameplay dans son intégralité pour Star Wars: Outlaws de la conférence Ubisoft Forward.

Les transitions fluides étaient le thème courant de la procédure pas à pas, qui s’est ouverte avec un passage sans couture classique de style Naughty Dog de la cinématique – mettant en vedette Nix, l’ami de Kay, volant une sorte d’avocat de l’espace d’une table – à Kay clonant un garde sur la tête pour l’assommer. De là, nous nous faufilons sur les côtés d’un cintre pour trouver quelques gardes supplémentaires et envoyons Nix appuyer silencieusement sur un bouton activant une grue à proximité. Cela place une grande caisse se déplaçant au-dessus du hangar, sur laquelle nous pouvons grimper tranquillement pour progresser hors de vue. Ensuite, nous sommes découverts et c’est dans un jeu de tir.

Kay a un blaster avec quelques paramètres, que nous voyons brièvement en action ici – l’un est utilisé pour étourdir un garde avec un bouclier – tandis que Nix peut être renvoyé à nouveau pour ramasser une arme plus lourde que n’importe quel ennemi a lâché pendant la bataille, pour Kay à utiliser brièvement avant de laisser tomber. Ensuite, c’est directement à l’extérieur de Joshana, une nouvelle planète (et la “toute première” inspirée de la savane dans Star Wars, nous dit-on) pour une poursuite en speeder avec des combats montés avec des grognements (les speeders ici sont “fortement inspiré par le motocross” nous dit-on, avec vous capable d’effectuer des glissades et des sauts). Et enfin, nous arrivons à une petite colonie, Jaunta’s Hope, pour livrer la charge utile à un chef du crime gentil et sordide dans le sous-sol d’une cantine, après une cinématique rapide pour discuter avec le tout nouveau droïde des Outlaws, le ND au look agressivement cool. -5, complet avec blouson et yeux froncés.

À côté d’eux, cependant, se trouve un mystérieux officier impérial qui exige une coupe, et on nous donne le choix : ” Cordonner ; ne pas corrompre “, optant pour ce dernier. L’Impérial est énervé, nous partons avec notre argent, et bam : un grand panneau WANTED dramatique apparaît à l’écran. Il y a un sprint rapide vers notre navire à proximité, où ND-5 nous attend, puis probablement la partie la plus impressionnante de la démo : une transition transparente de style No Man’s Sky alors que nous décollons et volons dans l’atmosphère et directement dans l’espace.

“Je pense que nous avons toujours voulu créer cette gamme d’expériences et de gameplay, mais aussi : l’échelle.” Karlson a dit, quand j’ai demandé si No Man’s Sky était une inspiration spécifique là-bas. L’objectif était de rendre cette expérience “aussi transparente que possible – comme vous l’avez vu dans la procédure pas à pas du gameplay, être capable de le montrer maintenant et de tenir cette promesse est super excitant”.

Curieusement, Ubisoft a présenté Outlaws comme le “premier jeu Star Wars en monde ouvert” – malgré l’arrivée du Star Wars Jedi: Survivor d’EA l’autre mois. En mettant cela à Khavari et Karlson, ce dernier a déclaré qu’il s’agissait vraiment d’un type spécifique de monde ouvert, qui vous donne “l’entière liberté, de vous engager avec toute la gamme de ce que cela signifie. Mettre dans un seul jeu, littéralement assis dans un chaise au bar de la cantina, peut-être décrochez-vous un contrat ; quitter la ville à pied ; sauter sur votre speeder bike ; conduire à travers des paysages ouverts, peut-être être distrait sur le chemin de votre vaisseau ; décoller dans l’espace et l’explorer ; peut-être à l’hyperespace ou à différents endroits pour remplir ce contrat. C’est ce qui le rend si unique. Pas seulement en tant que jeu Star Wars, mais en tant qu’expérience de monde ouvert.

Notre présentation a fait comprendre que Star Wars : Outlaws visait trois objectifs principaux : les villes, qui seront « denses » et « vivantes » avec « beaucoup d’activités ». Puis “des environnements ouverts vastes, mystérieux et époustouflants” comme la savane de Joshana, et quelques autres planètes que nous avons très brièvement vues avec des habitats glacés (et une qui était presque certainement Tatooine). Et enfin l’espace, qui représente “une opportunité très lucrative mais risquée”.

Alors que nous arrivons dans l’espace – Toshara Orbit, dans le système Toshaal, un nouvel emplacement de Star Wars – c’est directement dans un combat aérien avec des Tie Fighters parmi des débris orbitaux flottants, et de là dans l’hyperespace, élevé avec le D-pad, et un nouveau montage de nouveaux lieux : Akiva Orbit dans le système Akiva, sûrement la maison d’une nouvelle faction antagoniste appelée le Clan Ashiga.

Nous avons vu quelques éclairs d’autres endroits – certaines villes densément détaillées avec des enseignes au néon et des ruelles ombragées, par exemple – mais au-delà de cela, le développeur Massive était circonspect sur les détails. Outlaws sera-t-il complètement exempt d’écrans de chargement, par exemple, comme le suggère notre démo ? “Notre ambition est très claire : rendre l’expérience aussi transparente que possible”, a déclaré Karlson.

Y aura-t-il des Ubisoft-ismes typiques dedans ? Un score d’équipement ou des éléments RPG, compte tenu de l’expérience de Massive avec le tireur-looter The Division ?

“Un voyage de croissance est, je pense, un thème narratif ainsi qu’un élément de gameplay”, nous a dit Karlson. “Donc, vous ferez l’expérience de ce monde avec Kay et Nix – c’est une première expérience pour vous deux, en harmonie, n’est-ce pas? Et améliorer votre vaisseau et votre speeder, et devenir meilleur à faire les choses – et comme, la croissance ce sens de l’expérience.”

“Je pense que le monde ouvert a de nombreuses approches avec différents avantages et inconvénients, et tout dépend d’un type d’expérience que nous faisons – je pense que nous voulons vraiment raconter une histoire forte, à propos d’un personnage fort qui vit ce monde pour vous en tant que un joueur en même temps. Et ces premiers pas que vous faites, à pied, avec un speeder et un vaisseau.”

Sera-ce un jeu entièrement solo à cent pour cent? “Nous sommes très concentrés sur l’offre d’une expérience solo.”

Et qu’en est-il de ces flashs de personnages à l’écran dans la bande-annonce – est-ce Han Solo sur carbonite ? Était-ce Jabba le Hutt sur Tatooine ? “C’est définitivement Han Solo sur carbonite”, a déclaré Khavari, et “c’est Jabba le Hutt… nous avons beaucoup de personnages incroyables.”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*